hamb menu

Médiation Interculturelle

Mieux comprendre pour mieux accompagner…

La douleur d’être porté…

Linguistiques ou socioculturelles, les barrières qui séparent certaines personnes d’origine étrangère et les systèmes traditionnels d’aide sont bien réelles. Traduire et décoder les messages que s’échangent ces personnes, dénouer les conflits ou malentendus, informer et accompagner… voilà quelques-unes des missions de médiateur interculturel, réduire les effets des barrières linguistiques et socioculturelles, ainsi que les effets de tensions inter techniques … décoder les différences, préserver les paroles précieuses, reconnaître l’injustice, la prédation, la souffrance…

Etablir de l’équilibre, de la réciprocité dans la relation

Etablir une relation de confiance qui exige de prendre en compte différents paramètres. La connaissance de l’Autre passe par une prise de conscience de nos propres modèles de penser la reconnaissance des similitudes qui rapprochent les êtres humains : universalité du processus de deuil, de la souffrance, importance du don, de la réciprocité, du respect…, la remise en question des valeurs essentielles de l’existence = sécurité, respect de la vie, paix, morale, solidarité, justice…

Elle tient compte du parcours … de la situation prémigratoire qui peut se caractériser par des violences politiques et des conflits armés (bombardements, arrestations arbitraires, viols, tortures, assassinats, massacres, blessures, mutilations, contrainte à commettre des exactions, pertes de proches, du logement, des biens, de la sécurité,…), la pauvreté et la misère, les troubles familiaux, la violence culturelle, le mariage forcé, les mutilations sexuelles, la discrimination ...

Le vécu migratoire peut comprendre, entre autres, des deuils et des pertes multiples (proche, environnement, culture, statut, projets, …), des dangers et des prises de risque, de la spoliation, du refoulement et de la violence aux postes frontières, du transit dans des camps surpeuplés, l’accueil des communautés-hôtes, de l’exploitation sexuelle

La situation postmigratoire peut signifier un changement du mode de vie, l’adaptation à un environnement inconnu (climat, alimentation, langue, etc.…), l’isolement, la séparation familiale, l’absence de soutien familial et communautaire, les tracasseries administratives, les conditions de vie précaires, le chômage, les emplois peu valorisants, l’incertitude quant à l’avenir, l’expulsion, la clandestinité, etc.

Cette singularité de cheminement conjuguée à la complexité des situations devant lesquelles nous nous trouvons nous encourage à développer une réflexion commune car tous ces parcours peuvent engendrer des troubles de la perception de soi, des altérations des relations interpersonnelles, des somatisations, des altérations des systèmes de représentation : absence de perspective d’avenir, désespoir, perte de conviction de base et des valeurs personnelles.

Nous avons créé une cellule pluridisciplinaire d’accompagnement car la problématique des modalités d’accompagnement et de suivis diversifiés correspondent chaque fois au cheminement singulier des personnes dans leur parcours de vie.