hamb menu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Collectif des femmes...

Créé en 1979, le Collectif des Femmes est une ASBL reconnue comme organisme d’insertion socioprofessionnelle pour les femmes en Belgique et dans les pays du Sud, comme Centre d’Education Permanente, Centre d’Expression et de Créativité par la Communauté française et dans le cadre de l’Action sociale et de l’Egalité des chances de la Région wallonne comme Initiative Locale de Développement Social. Il travaille en partenariat avec la Direction Générale de la coopération au Développement et est reconnu comme « club ». Il est ouvert aux migrants, réfugiés, immigrés, Belges. C’est un lieu de rencontre, de partage et de réflexion favorisant les liens interculturels entre femmes. L’objectif est de les rendre actrices de leur destinée, de favoriser leur insertion et leur épanouissement via des formations dans une perspective d’égalité des chances.

Objectifs généraux

  1. Service de proximité et d’actions sociales et politiques, service permanent de médiation interculturelle et permanence d’accueil, suivi psychosocial, travail d’accueil et d’accompagnement spécifique des femmes séropositives et victimes de violence, centre d’expression pour les femmes, groupe de parole, actions de développement communautaire.
  2. Actions d’éducation permanente et d’action sociale autour de deux thématiques : - Femme et violence : santé, sexualité, droits sociaux. - Femme et démocratie : dynamique interculturelle et intergénérationnelle.
  3. Formation et réinsertion sociale et professionnelle. Cinq filières : Aide-soignant, Auxiliaire de l’enfance, Orientation professionnelle, Informatique-langues, Petites et moyennes entreprises.
  4. Coopération internationale. Appui à la société civile pour contribuer au développement durable des pays du Sud par une assistance technique et la mobilisation des partenaires du Sud et du Nord. Travail de renforcement des capacités des femmes pour devenir agent de développement social et économique. Travail d’Art-Thérapie.

5 Actions de développement dans le cadre de la Direction Générale de la Coopération au Développement. Reconnaissance comme Club dans le cadre de l’aide sociale et culturelle.

  1. Centre d’expression et de créativité : démarche artistique, atelier multiculturel, « Tour d’horizon » production stylistique, exposition « Histoires de vie ».

Objectifs spécifiques

  • Actions de réflexion, de sensibilisation, de conscientisation, de valorisation des personnes étrangères et d’origine étrangère dans une politique d’égalité des chances.
  • Formation des femmes migrantes, immigrées, réfugiées, en vue d’une meilleure réinsertion professionnelle soit en Belgique ou dans les pays du Sud.
  • Formations de formateurs et accompagnement de projets dans les pays du Sud.
  • Actions de prévention et d’accompagnement au niveau de la santé mentale des femmes grâce à des relais dans les différents quartiers, aux groupes de paroles pour les femmes séropositives et à la permanence pour les problèmes de maltraitance familiale et conjugale.
  • Actions en lien avec le développement qui touchent la coopération internationale et des solidarités à mettre en œuvre avec les femmes du Sud.
  • Accompagnement psycho médicosocial des femmes séropositives.
  • Réflexion sur le rôle et le statut de la femme, en relation avec les problématiques du développement.
  • Expérimentation de formes d’organisation coopérative et autogestionnaire, où chacune peut prendre place et où des mouvements de solidarité entre femmes aident chacune à répondre aux diverses situations de la vie quotidienne, ainsi qu’aux questions plus générales des diverses problématiques liées au développement, au statut et au rôle de la femme.
  • Guidance pour une meilleure réinsertion dans le pays d’origine.
  • Coopération au développement par des actions dans les pays du Sud.
  • Création d’un lieu pour se rencontrer, s’informer, se former, s’organiser face à des difficultés de revenus, de logement, de solitude, de dépaysement, de communication interculturelle…
  • Mise en place d’une structure où les femmes sont elles-mêmes le propre relais de l’expression de leurs besoins.