hamb menu

Formation Genre

Une approche holistique … une démarche d’éducation permanente.

Formation genre… informer, veiller, influencer.

Stimuler les ambitions de chacun et chacune, s’affranchir des normes genrées peut être facteur d’efficacité dans l’utilisation du capital humain.

Chacun à son échelle peut participer à la prise de conscience de l’effet des stéréotypes de genre qui imprègnent encore notre société de manière souvent invisible.

Le rôle clé de l’éducation… les filles ont de meilleurs résultats scolaires mais ce sont encore les garçons qui décrochent les diplômes les plus rentables… mais avec l’augmentation du taux d’activité des femmes, la mixité a tendance à progresser dans les filières de formation.

On retrouve davantage de femmes issues de l’immigration dans les emplois aidés ou à temps partiel. Cela tient notamment au cumul des facteurs (origine sociale, sexe, géographie) ainsi qu’aux filières éducatives qu’elles ont suivies et ont fait qu’elles sont plus nombreuses dans les emplois de services notamment les services à la personne.

Briser ou contourner le plafond de verre ?< /br> Le plafond de verre est toujours là…
Le prix à payer pour faire carrière et avoir des enfants reste élevé pour les femmes. Ne devrait-on pas revoir l’organisation du travail et la gestion des ressources humaines et des hauts potentiels loin d’être neutres du point de vue du genre ?

Les mouvements de rapprochement des salaires entre les hommes et les femmes sont quasiment en panne, comme si le mécanisme de rattrapage était bloqué et la parité inaccessible.
Pour avancer sur le chemin de l’égalité il est essentiel de veiller à ce que les lois sur l’égalité salariale soient assorties de sanction, afin qu’à travail égal, les femmes perçoivent un salaire égal.

La précarité marque aussi plus souvent et plus durablement le parcours des femmes, elle concerne à la fois l’emploi, les horaires et les salaires…
Les femmes, chevilles ouvrières de la famille (tâches ménagères, prise en charge des enfants et des parents dépendants) sont sur tous les fronts…
En dépit des progrès réalisés ces dernières décennies, les femmes restent de très loin les premières contributrices aux exigences de la vie familiale.
Ce sont elles qui veillent le plus à la marche du foyer et au bien-être de ceux qui les entourent, sans que cela soit reconnu et valorisé socialement.

Objectifs :